0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×

IMG_2132

Comme une enfant (alors que j’ai presque 30 ans !), j’attends impatiemment chaque année l’automne. « Pourquoi ? » me direz-vous ? Le cirque arrive en ville !

Là où je vis, la grande star, c’est le cirque Knie. Un cirque dans la tradition, avec ses clowns, ses acrobates, ses artistes de tous genres et ses animaux.

Les animaux dans les cirques, c’est d’ailleurs un sujet sensible. A notre arrivée sur place, nous avons très rapidement été accostées par une femme représentant une association contre leur utilisation dans les spectacles. Il est bien difficile de leur dire « vous avez tort de penser cela », mais en même temps, je ne suis pas sûre qu’il faille supprimer tous les numéros d’animaux.

Laissez-moi m’expliquer avant de me tordre le cou.

Certes les animaux dits sauvages n’ont pas leur place dans ces évènements. Un lion, une girafe, un éléphant certainement aussi (même si chez Knie, ils semblent être bien traités : baignades, sorties, etc. Est-ce qu’une façade ?), les chameaux et toutes espèces du genre n’ont pas leur place dans un cirque, voire même dans un zoo. De tout ceci, j’en suis bien consciente.
Toutefois, je crois aussi que les animaux dits domestiques, comme les chevaux, ont tout à fait leur place dans ces spectacles. Un animal domestique a l’habitude de travailler avec l’homme et aime même le contact avec lui. Les chevaux d’ailleurs ne présentent pas un show absolument inhabituel de ce que nous pouvons voir en voltige ou lors de dressages classiques en manège). Il n’y a donc aucune raison de les interdire, sauf bien sûr, si les animaux subissent des cruautés (petites enclos, aucune sortie/promenade pour se défouler, etc.). Il y a d’ailleurs eu le scandale des chats en 2010. C’est bien terrible de voir dans quelles cages vivaient ces petits chats… Ils y mouraient probablement d’ennui…

Peut-on faire un parallèle entre le scandale des animaux dans les zoos et les zoos humains ? Savez-vous qu’un peu avant 1950, il y aurait eu un village de pygmées dans ma belle ville ? Imaginez-vous ces femmes, hommes et enfants exhibés pour leurs origines, leurs moeurs et leurs caractéristiques physiques ? Je vous rappelle qu’entre 1850 et 1950, ceci était chose courante et même dans notre cher pays. Peter Lang (2010) dans son ouvrage sur La Suisse coloniale recence pas moins de sept « villages noirs » en Suisse romande pour les périodes 1880-1939. Ce n’était donc pas un évènement isolé.

un-apres-midi-au-zoo-08-zoo-humain

Mais revenons au point de départ : J’adore le cirque !

Mes parties préférées sont toujours les numéros du clown et les acrobates. Ils me font rêver, ils me donnent des frissons, ils me font rire. Cette année, le clown était David Larible, le clown des clowns ! Un vrai phénomène ! Je dois avouer que même si j’aime être dans les premiers rangs, je ne choisis jamais le premier. C’est une question de survie. J’ai trop peur d’être appelée par le clown pour participer à son show.

Encho Keryazov (équilibriste) et le Duo Vanegas (la roue infernale) ont aussi été  absolument fantastiques ! Il y a toujours beaucoup d’émotions dans le public lors de ce genre de numéro.

Le cirque, pour moi, ce sont aussi les amandes grillées, l’odeur de la sciure, et une belle soirée en perspective !

Et vous, en tant qu’adulte, aimez-vous toujours y aller ?
Et, qu’en pensez-vous ? Pour ou contre les animaux dans les cirques ?

Laisser un commentaire