4 Flares Twitter 1 Facebook 2 Google+ 1 Email -- 4 Flares ×

Projet 52 - bannière

Hello les amis,

Voici ma contribution pour le Projet 52.

Thème de la semaine : « classique »

Cendrillon - Projet 52Si le thème de Cendrillon est, à mon avis, très classique, la mise en scène, d’hier soir, ne l’était pas du tout. Tout a été fait pour que le public soit dérouté.

Tout commence bien avant la pièce. La personne au guichet nous donne nos billets en nous précisant que nous ne serons probablement pas assis l’un à côté de l’autre (j’étais avec mon mari).

Alors que la pièce devait commencer, le comédien principal nous annonce qu’il y a une panne avec le projecteur. Ils nous font attendre environ 20 minutes.

Du coup, ce même comédien s’est adressé au public, avant le spectacle, durant la problème technique, mais aussi plusieurs fois durant la représentation.

Après 20-30 minutes, il demande encore la participation d’un membre du public. Une femme se propose, plutôt spontanément. Je ne sais pas si tout le monde avait compris, mais celle-ci était une complice de la troupe.

Bien plus tard, alors que nous étions déjà perdus dans une représentation de style absurde, une petite fille arrive, tout mignonne, bien habillée et le comédien principal nous dit qu’elle aimerait entendre l’histoire de Cendrillon. Vous pensez bien que personne n’a rien dit. Elle est restée là, 2-3 minutes, à nous fixer, sans sourire, sans rien dire. Puis elle est repartie.

Et pour terminer, à la fin de la représentation, personne n’était vraiment sûre que tout était fini. Une personne du public à même commencé à applaudir, mais aucun d’entre nous n’a suivi.

En d’autres termes, nous avons passé une soirée tout à fait particulière !

A la semaine prochaine pour la suite du projet 52. On parlera de « demain » ! Mais qu’est-ce que je vais faire demain ? :-)

20 comments on “Projet 52 – 2015 / Semaine #11”

    • Ca dépend des goûts. Mais c’est vrai que pour un vendredi soir, la salle était particulièrement vide. Bon, en même temps, nous étions dans les permières représentations.
      Et je crois, au final, que le projecteur était vraiment en panne. Du coup, peut-être que la pièce aurait été différente sans ce problème technique.

Laisser un commentaire