4 Flares Twitter 1 Facebook 2 Google+ 1 Email -- 4 Flares ×

Mon dieu comme le temps passe vite. Nous sommes déjà à la fin de la troisième semaine de ce voyage au Canada. Pfiou… Incroyable !

Si vous avez manqué les deux premières semaines, pas de problème, vous les trouvez ici !

Semaine 1
Semaine 2

Voici donc le résumé de cette semaine principalement dédiée aux îles d’Haida Gwaii (ou Queen Charlotte Island), British Columbia, Canada :

Lundi 3 août :
C’est notre dernière « vraie » journée sur l’île de Vancouver. Mardi, nous reprenons déjà l’avion pour le « petit nord ».

Nous nous sommes donc réveillés ce matin à Port McNeill, un village au nord de l’île. Hier, nous avions une vue imprenable sur la baie, mais ce matin, le ciel est un peu plus gris. Rien ne nous décourage, car nous avons un programme d’enfer : sortie en mer pour voir les orques !

Je sais… Nous en avons déjà vus dans la région de Vancouver. Mais comment dire… Je suis trop fan de ces animaux, et du monde marin en général ! Des fois, je me dis que je ne suis pas née au bon endroit. Je suis une fille de l’eau !

Bref (on ferme cette parenthèse), nous avons embarqué sur le « Naiad Explorer« , avec l’équipe de Mackay.

Dès le départ, capitaine Mackay nous a mis très à l’aise. Il nous a présenté toute son équipe mais a aussi demandé à tous les membres d’où ils venaient. En fait, Mackay est un vrai petit clown, il a toujours une petite blague à faire. Très chouette !

Nous sommes donc partis pour voir les orques. Et vous me croirez ou pas, mais nous avons été vraiment chanceux. Nous en avons vus entre 15 et 20 et certains à moins de 3 mètres de nous. C’était magique ! Je peux vous dire que je n’étais pas la seule à faire de grands « wouahou » sur ce bateau !

Grand plus de cette sortie avec Mackay, vous avez des toilettes sur le bateau (le tour dure 4h, et je peux vous dire que 4h lors que vous avez envie d’aller aux WC, c’est long… Expérience faite une des fois précédente…) et un repas chaud est servi à bord. Très sympa !
Ah, j’ai oublié, nous avions même un spécialiste des mammifères marins avec nous. Il répondait volontiers aux questions.

En bref, je recommande sans hésiter ce tour. Vous allez adorer ! En plus, pour la postérité, nous sommes ceux qui avons été choisis pour rédiger le commentaire online du jour de notre sortie ;-)

Après ces quatre heures magiques, dur retour à la réalité. Nous avons repris la route pour Comox, plus au sud (3h).

Mardi 4 août :
Jour du grand départ pour l’aventure ! Nous avons quitté Comox et l’île de Vancouver pour aller dans le « petit nord » : Haida Gwaii (Queen Charlotte Island), une île au sud de la partie la plus basse de l’Alaska.

La journée fût surtout faite d’heures dans l’avion et d’attente à l’aéroport. Nous sommes partis vers 10h de Comox et après un changement à Vancouver, nous étions à Sandspit après 15h. En plus, c’était le choc thermique. Nous avions perdu 10 degrés et nous étions sous un ciel bien nuageux.

L’après-midi étant déjà bien avancée, nous avons surtout visité le minuscule village de Sandspit sur Moresby Island et roulé sur les routes qui s’enfoncent dans la forêt. L’atmosphère sur cette île est assez particulier au premier abord. C’est tellement grand, mais aussi très peu accessible. Le mieux serait probablement le bateau ou le kayak pour visiter l’île.

Mercredi 5 août :
Encore un matin où le réveil sonne tôt. Nous avions rendez-vous pour le petit-déjeuner à 6h30, puisqu’une voiture venait nous chercher pour notre tour de la journée. Nous avons visité Louise Island. Une île au sud de Moresby Island.

Avant de prendre un Zodiac (comme dit, les moyens de transport les plus pratiques pour visiter les environs sont les bateaux), nous avons emprunté une « logging road » qui s’enfonce dans la forêt. Ces routes sont surtout utilisée par les camions transportant le bois. D’ailleurs, dans les forêts de ces îles (idem à Vancouver Island), nous sommes surpris par l’ampleur de l’exploitation du bois. Il n’est pas inhabituel de voir des zones où les arbres sont coupés, où la forêt est dénaturée. Bien sûr, ils replantent les arbres, mais ces zones sont rarement belles à voir. Je vous montrerai une photo quand nous serons rentrés et que nous aurons fait un peu de tri. Ca risque de prendre un peu de temps :-)

Bref, après avoir roulé dans la forêt, rencontré plusieurs « deers » (une sorte de bambi) et même un ours noir ( !), nous sommes arrivés à Moresby Camp. De là, nous avons été équipés de manteaux de pluie (le temps est changeant sur ces îles), de grosses bottes, et nous sommes partis en Kayak.

Les deux premiers arrêts ont été à Aero Camp et New Clew Camp, deux zones importantes pour le travail du bois. Sur Aero Camp, par exemple, on travaillait surtout pour la construction des avions, comme le « De Havilland Mosquito » durant la deuxième guerre mondiale. Celui-ci a fermé en 1965.

Ensuite, nous sommes partis pour Skedans, un ancien village Haida.

Voici une image (la version wordpress du web est vraiment nulle… Presque envie de pleurer à force d’essayer et de voir que c’est vraiment, mais vraiment zéro… Je ne peux, du coup, que vous donner le lien ici : https://goo.gl/fvNhVQ) du village en 1868. Aujourd’hui, beaucoup de totems, composés de bois, sont détériorés. Vous pouvez remarquer des « boîtes » au sommet de certains totems (au centre de l’image par exemple). Ce sont des coffres dans lesquels étaient placés les morts. Les Haida n’enterraient pas leurs morts, à cause des mauvais esprits sous terre. Ils étaient donc placés en haut du totem.

Mise à part la découverte culturelle de cet endroit, Skedans est aussi un lieu magnifique. La plage, l’océan, la forêt. C’est très beau. En parlant de forêt, un petit « bambi » s’est couché à côté de nous lorsque nous faisions notre pique-nique. Le Canada est un pays vraiment étonnant. J’adore !

Jeudi 6 août :
Nous avons passé la journée au nord de l’île. Nous avons pris le ferry le matin pour rejoindre Skidegate. De là, nous sommes partis direction Masset, la ville la plus au nord de l’archipel.

Avant de partir dans le parc pour y faire une petite marche (oui, oui, dès que c’est les vacances, je me surpasse !), nous avons pris un verre dans un café très sympa du village : « The Ground ».

Ensuite, nous sommes donc partis pour le Naikoon Park. Nous avions envie de monter sur « Tow Hill », une petite colline d’une centaine de mètres. De là-haut, nous avions une très belle vue sur Agate Beach et le « bout » de l’île. Très jolie petite marche. En redescendant, nous sommes passés par les « Blow Hole », des rochers noirs creusés par l’eau. C’est très beau et aussi ludique. Nous nous sommes bien amusés à faire des photos. De vrais enfants ! Au fait, pensez à y aller lorsque les vagues sont fortes et que l’eau est montante. Vous y verrez les vagues s’éclater contre les rochers.

Vendredi 7 août :
C’était notre dernière journée sur l’île. Le matin, nous avons donc décidé de visiter le musée de Skidegate (Haida Gwaii Museum). C’est un très joli musée, moderne, avec des bâtiments rappelant l’architecture Haida. Ici, on découvre l’art, la vie et l’histoire des Haida.
En plus de la partie intérieure, on peut également voir les sculpteurs en train de travailler sur les totems pole. Ils se trouvent dans la partie ouverte du musée.

Ensuite, nous devions déjà prendre le ferry pour rejoindre Sandspit. Le dernier ferry du matin était à 12h50. On a donc dû attendre un peu à l’aéroport. J’en ai profité pour m’acheter une superbe écharpe bordeaux avec des motifs Haida. ;-)

Petite anecdote sans trop d’intérêt, mais c’est là que nous avons rencontré une dame avec un cochon en laisse.   Oui, oui, vous ne rêvez pas ! J’ai bien écrit « un cochon en laisse ». Tellement mignon, mais aussi tellement étrange. Je pense ne jamais en avoir vu avant. Il nous a accompagné jusqu’à l’aéroport. J’ai bien cru, à un moment, qu’il allait prendre l’avion !

Samedi 8 août :
Calgary était, pour nous, une simple porte d’entrée pour les parcs nationaux des environs. Nous ne voulions pas y rester. Du coup, nous avons directement pris la route, le matin, pour Banff, notre première étape. Je ne vais pas vous parler plus longuement de la ville, je l’ai trouvée sans intérêt. C’est simplement une très bonne porte d’entrée dans le parc national du même nom.

Comme nous n’avions pas beaucoup de temps (il y a eu un peu d’embouteillage entre Calgary et Banff le matin), nous avons décidé de faire une marche plutôt courte (au départ…). Nous sommes donc partis pour Johnston Canyon. Ce qui semblait être une bonne idée, c’est avéré être plutôt mauvaise au final. Il y avait encore une fois tellement de monde… Impressionnant… On pouvait à peine avancer, dépasser… Un peu l’horreur. Heureusement, au bout de 3 km, la majorité des gens abandonne. Ils ont vu les chutes et ne cherchent pas à aller plus loin.

Ce qui nous arrangeait bien ! Nous avons donc continué sur le sentier pour rejoindre « Inkpots« , un très bel endroit. Le nom vient, en fait, des petites sources d’eau froide de couleurs bleues et vertes, desquelles sortent, selon je ne sais plus quel mécanisme, des bulles d’air. Désolée, mais je suis incapable de vous expliquer le phénomène… Du coup, la petite marche s’était transformée en un tour de 12 km.

Dimanche 9 août :
Nous ne voulions quand même pas quitter Banff sans visiter un minimum la ville. Nous avons donc décidé de faire le must de Banff : les sources d’eau chaude. Enfin, le must, c’est beaucoup dire. C’est un endroit plutôt petit et veillot. A ne recommander que si vous avez vraiment besoin de réchauffer vos muscles. L’eau était bouillante : 39°C !

Ensuite, nous sommes allés au « Cave and Basin« . Cet endroit est présenté comme le berceau des parcs nationaux canadiens. En effet, au 19e siècle, trois jeunes hommes ont découvert une source d’eau chaude à cet endroit (dans une grotte sous-terraine). Ensuite, le lieu a été transformé en hôtel avec piscine thermale. Mais n’imaginez pas nos piscines qui sentent bon ! Là, c’est l’odeur de l’oeuf pourri qui règne. Le souffre, c’est immonde. Désolée pour l’image peu ragoûtante.

En milieu d’après-midi, nous avons repris la route pour Lake Louise, où nous allons passer deux nuits.

Voilà les points essentiels de cette troisième semaine de vacances. On se retrouve la semaine prochaine pour la dernière partie de notre aventure !

A bientôt !

P.S. : pensez à me suivre sur Twitter (EVEM_blog), vous y découvrirez des photos régulières de notre voyage.

2 comments on “Canada : semaine 3”

Laisser un commentaire