7 Flares Twitter 2 Facebook 4 Google+ 1 Email -- 7 Flares ×
Bora Bora
All Photos by Olivier Bruchez / CC BY

J’aime bien sur ce blog vous proposez quelques idées de voyage, via ceux que j’ai pu expérimenter. Je vous ai d’abord parlé de Berlin, puis de Florence et du Mexique, mais aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous un voyage beaucoup plus magique (à mon humble avis) : la Polynésie française !

Ce voyage n’est pas de tout repos. Il nous a fallu 27 heures porte à porte pour enfin poser le pied en France, euh non, en Polynésie française (ça sonne déjà magique, n’est-ce pas ?) !

Le lendemain de notre arrivée à Tahiti, nous prenions déjà un vol pour Huahine, notre première étape.

Huahine

A Huahine, nous avons séjourné dans une pension sans grand charme. Je n’en ferai donc pas la publicité ici. Nous avons d’ailleurs été un peu déçus. La fatigue ne nous a certainement pas aidés…
Le lendemain, heureusement, nous avons obtenu une voiture de location. Nous avons fait une longue balade (vous verrez une image faite grâce à notre tracker GPS) tout autour de l’île. Les paysages étaient magnifiques !

Nous en avons aussi profité pour visiter une ferme perlière au milieu de l’eau (c’est là que mon chéri m’a offert une perle !)

et nous avons pu observer les enfants nourrir les (gigantesques) anguilles « sacrées ».

Huahine est une belle île, on ne peut pas dire le contraire. Nous sommes juste mal tombés pour les nuits…

Moorea

A Moorea, nous avons retrouvé le sourire ! Nous avons séjourné à la pension Green Lodge tenue par un couple de français. Nous avions un très beau bungalow à seulement 10-15 mètres de la plage.

Sur cette île, nous avons fait plusieurs activités très sympathiques : du cheval, une sortie en bateau avec snorkeling au-delà de la barrière de corail et nos premiers essais en scooter (le meilleur moyen de transport sur l’île). Nos journées ont aussi été marquées par nos rencontres avec les requins (comme aux Maldives !), les dauphins et les raies !

Sur cette île, nous avons apprécié plusieurs restaurants : La Plantation (cuisine franco-polynésienne), la Canadienne (crêpes) et le Sud (pizzas).

Bora Bora

A Bora Bora, nous étions déjà à la troisième étape de notre voyage en Polynésie. Cette île, qui nous a toujours été présentée comme paradisiaque, ne nous a pas déçus !

A Bora Bora, nous avons surtout profité de notre magnifique hôtel, le Bora Bora Pearl Beach Resort & Spa. Nous avions un très beau bungalow avec petite piscine privée et nous n’étions pas loin de la page. Bora Bora, c’était surtout l’étape farniente de notre séjour : cocktail, lecture, piscine, plage, snorkeling, canoë, découverte du vin blanc de Rangiroa (très bon !), planche « debout », etc.

Rangiroa

A Rangiroa, nous sommes arrivés dans un autre monde. Nous avions quitté l’archipel de la Société et nous étions entrés dans l’archipel des Tuamotu, plus isolé à l’Est de Tahiti.

Cette région est surtout connue pour la plongé sous-marine. Tuamotu est synonyme de « bonheur aquatique » ! C’est donc à Rangiroa que nous avons profité de faire de la plongée, et même à deux reprises.

Mais comme notre première excursion en mer a dû être annulée à cause du vent, notre hôte nous a convié à une visite de la ferme perlière de l’île. Dans un autre style que celle de Huahine, nous avons pu voir les gens travailler sur les huîtres (ouverture, mise en place du noyau, etc.).

Vers 10h, nous avons enfin pu faire notre première sortie plongée, dans un lagon appelé « l’aquarium ». Nous avons tellement apprécié, que nous avons décidé de repartir en plongée l’après-midi même, mais cette fois-ci du côté de l’océan ! C’était vraiment impressionnant d’avoir autant de vide sous nos pieds, nous avions la sensation de voler. Nous sommes descendus jusqu’à 14-15 mètres et donc au-dessus du « grand bleu ». Difficile de décrire exactement ce que nous avons ressenti, mais nous étions réellement désorientés (aucun point de repères)… Il y avait aussi beaucoup de courant et nous avons fait notre premier passage dans la « passe » (entre l’océan et le lagon). Tout est allé très vite, nous n’avons pas pu voir grand chose.

Rangiroa - l'aquarium
Rangiroa – l’aquarium

Le lendemain, nous avons fait une excursion à l’île aux récifs ! Durant celle-ci, nous avons pu pratiquer un peu de snorkeling dans une mini-passe au bout du lagon, nous avons marché dans un paysage presque lunaire, nous avons barboté dans une piscine naturelle, puis nous avons mangé sur un autre bout d’île. Les organisateurs avaient préparé, dans une petite cabane en bois dans la forêt au bord de la plage, du riz au maïs, un excellent pain coco et du poisson frais. Nous avions un petit sentiment de Robinson Crusoé. Une excellente journée !

Le lendemain, nous avons déjà dû quitter Rangiroa pour rejoindre Papeete. C’était déjà la fin du voyage… Les trois semaines sont passées vraiment trop vite… :-(

Et vous, sur quelles îles paradisiaques êtes-vous déjà allés ?

19 comments on “Voyage de rêve : la Polynésie française”

  1. Ah moi c’était la réunion 🙂 Je faisais un stage de 2 mois dans un hôtel 5***** et j’ai donc pu bien en profiter 😉 La Polynésie c’est mon grand rêve !!! Tes photos sont juste magiques ! je me suis évadée le temps de te lire et c’est merveilleusement bien raconté, on s’y croirait 🙂 Merci 🙂
  2. Ton billet me fait rêver… J’ai vécu 1 an à Papeete, mais… je ne m’en souviens pas car j’étais trop petite snif 🙁 Par contre, je suis allée 15 jours en Guadeloupe avec mon chéri et vraiment j’ai beaucoup aimé !
  3. Wow ça fait vraiment envie! Merci de tes jolies photos et de la description de tes activités 🙂 Je note tout!
    J’ai fait la reunion aussi, et on a ADORé ! Si tu as l’occasion fonce là bas, c’est sublime!
  4. Aaah, que de bons souvenirs ! Nous sommes restés 1 mois en Polynésie, et c’était un voyage merveilleux ! On est souvent tentés de reprendre deux billets, mais le prix nous calme tout de suite ^^
    • Ah oui c’est sûr. On y retrournerait super volontiers. Mais le budget doit suivre…
      A recommander au moins pour une fois dans sa vie, c’est clair !
      Mais en même temps, y’a tellement de belles choses à encore découvrir, que ce serait dommage de toujours aller au même endroit. Qu’en penses-tu Châtaigne (quel beau nom, j’adore les châtaignes !) ?

Laisser un commentaire