6 Flares Twitter 1 Facebook 4 Google+ 1 Email -- 6 Flares ×

Madame Foresti

Après un article un peu maussade lundi, je reviens aujourd’hui pour vous parler d’un spectacle : Madame Foresti.

Nous y sommes allés, mon mari et moi, mardi dernier. Les billets étaient réservés depuis plusieurs mois et je dois dire que j’attendais cette date avec impatience.

Depuis que j’ai découvert Florence Foresti dans l’émission « On a tout essayé » de Laurent Ruquier, je me réjouis à chaque fois que je vois apparaître une date de spectacle.

Je la trouve absolument excellente !

Le spectacle « Madame » n’a pas dérogé à la règle. Après nous avoir parlé de la femme, de la maternité (surtout de la souffrance pré- et post- accouchement) et des popstars, Florence Foresti revient dans ce spectacle en vraie quadra : « Je me suis mise au yoga, j’ai 40 ans. » 40 ans, c’est l’âge fatidique, selon elle, où «tu arrêtes de boire, tu arrêtes de manger, tu arrêtes de vivre !». Grande réflexion !

Elle nous prévient très rapidement que ce n’est pas ce soir que nous allons rire : « Si vous êtes venus pour déprimer, vous êtes au bon endroit. » Elle broie du noir au début de son spectacle. En même temps, en se disant qu’à 40 ans tout est fini, difficile de faire autrement… Heureusement, ses interrogations, bien que sombres, tournent très vite dans le second degré. Voici ce qu’elle dit en parlant de l’époque des philosophes grecs : « Je ne comprends pas pourquoi on n’a pas tous quitté le navire depuis tout ce temps. On va tous crever, ma prochaine aventure, c’est le cancer. »

Elle en rajoute une couche en faisant référence à son spectacle « Mother Fucker » : « Qu’est-ce que j’ai pu être stupide, l’accouchement est une écharde par rapport à ce qui nous attend après. Je ne sais pas quoi transmettre à ma fille, à part la peur et l’alcoolisme. Crier et courir sont les deux piliers de mon éducation. Et à 40 ans, tu ne cours plus, t’es trop près du bord. »

Durant ce spectacle, Florence Foresti nous parle un peu de tout : de l’hippopotame (qui se trouve trop gros), des mamans calmes (ou pas), des papas cools en trottinette, du diktat de la beauté, du rôle de maman et des femmes en général. Aviez-vous déjà remarqué qu’il y avait très peu de rues ou avenues nommées en hommage à une femme célèbre ? Elle avoue d’ailleurs très volontiers que ce spectacle est plus féministe que les autres : « Faites-vous respecter ! » Voilà mon appel aux femmes. Je trouve que la jeune génération, beaucoup de jeunes filles se laissent appeler « connasse », par exemple. Elles se dévaluent. C’est inacceptable. » (Interviewée sur 7sur7 en Belgique)

Elle nous présente ensuite timidement la cinquantaine. Pas accueillante, madame ménopause… Et pourtant, elle y voit un petit bonheur : les enfants quittent le nid ! Youpie ! :-)

Elle termine ensuite en nous présentant les modèles féminins. Mais de quels modèles en fait ? Certainement pas Miley Cyrus, Nicki Minaj ou encore Jennifer Lopez, appelées « le gang des strings ». « Je préfère que ma fille tombe sur « L’exorciste » à la télé que sur le clip de Jennifer Lopez ! Je ne saurais pas comment lui expliquer ce qui arrive à ces deux dames. « Je ne sais pas chérie, peut-être qu’elle est possédée, peut-être qu’elle a chaud, qu’elle a envie de boire du miel. » Enfin, lorsqu’elles portent encore un string… En parlant du titre Wrecking Ball de Miley Cyrus, Madame Foresti balance : « Miley Cyrus ? Alors elle, plus de string, plus de culotte, plus rien. Elle est à poil. Elle a choisi ! Chanteuse à voix ? Non. Chanteuse à textes ? Non. Chanteuse à poil ! »

Son spectacle se termine alors sur un plaidoyer féministe et émouvant, dans lequel elle imite l’actrice Arletty.

Si vous n’avez pas encore vu ce spectacle, courez ! C’est excellent !

2 comments on “Madame Foresti !”

  1. J’aime beaucoup cette artiste qui nous fait réfléchir en même temps qu’elle nous fait rire ! J’espère qu’elle t’a redonné la pêche après ton coup de blues du début de semaine. Bises !

Laisser un commentaire