Un enseignant moderne se doit d’être polyvalent. Mais qu’est-ce que ça veut dire, en fait ? Suivez le guide, je vais vous expliquer tout cela !

  1. Vous pensez sûrement qu’une de ces fameuses casquettes est la transmission. Comme vous le savez, le rôle d’un prof est de transmettre un savoir à ses élèves (ou du moins d’essayer…). Plus que transmettre, il doit savoir évaluer la progression des apprentissages et le degré d’acquisition des connaissances et des compétences de ses élèves. C’est un peu trop de charabia pour vous ? Je vous donne un exemple. Pensez à l’éducation d’un chiot. Son maître doit lui apprendre à bien se comporter et à le respecter. Il doit découvrir le monde et savoir s’adapter à celui-ci.

En résumé, on ne lui demande pas de ramener le journal avant de lui avoir d’abord appris à écouter les ordres de son maître, à ramener la balle, etc. Son maître vérifie qu’il ait bien acquis ses premières compétences avant de lui demander d’en apprendre une nouvelle.

chien_journal

2. Jouer la comédie. Je ne sais pas si vous l’imaginez, mais parler à ces enfants, c’est un peu comme jouer un rôle. Enfin, il n’y a en fait pas qu’un seul rôle : clown, politicien, conférencier, etc. Des fois, je suis un peu un One Woman Show à moi toute seule :-)

Prof clown

3. Secouriste/infirmière. Assez souvent, ce ne sont que de petits bobos. Mais parfois, c’est bien plus compliqué. Je ne parle pas de jambes cassées lors de la classe de neige (une situation bien classique…). Non, je pense plutôt à un cas un peu plus déroutant arrivé récemment. Alors que je venais de quitter la salle de classe et que j’allais en direction de la prochaine salle de cours, des élèves arrivent en courant vers moi : « Madame, madame, X (très beau prénom, n’est-ce pas ?) est couché par terre, roulé sur lui-même, il pleure et saigne du nez ! » Ni une ni deux, je me dirige vers la classe et je vais voir ce qui se passe. Là, j’apprends que X a reçu un coup de pied plutôt mal placé (je parle du dessous de la ceinture…) de la part d’un de ses camarades qui voulait s’amuser. Super amusant, n’est-ce pas ?

Bref, il y a parfois des situations un peu plus déroutantes qu’une simple coupure avec une feuille de papier…

No, you didn't

4. Être une maman. Cette compétence-là, je pense que vous ne l’attendiez pas : « Maman ? Mais qu’est-ce qu’elle raconte ?… » Pourtant, c’est une situation assez fréquente en salle de classe. Je ne peux pas compter le nombre de fois où un élève m’a appelée « maman » à la place de « madame ».

LAPSUS

5. Être maman ou juste enseignante ne suffit parfois pas, il faut aussi être psychologue ou assistante sociale. Certains enfants vivent des situations familiales difficiles : parents divorcés, père ou mère absent, pression des résultats scolaires, etc. A nous, de temps en temps, de les retrouver au bord des larmes et de les consoler du mieux que nous le pouvons.

6. Savoir être diplomate et calme lorsque les parents appellent. Parents« J’estime que ce test, Madame, était trop difficile. » « Je ne comprends pas, mon fils a eu un 2 en verbes irréguliers. » « Ne pensez-vous pas que cette échelle est trop sévère ? » Chers parents, est-ce que je me permets de vous dire comment élever vos enfants (et parfois, ça me démange…) ? Non ? Alors laissez-moi faire mon travail.

7. Ne pas se laisser pendre par la déprime, lorsqu’il y a des corrections à n’en plus finir et desCorrections planifications interminables. Ne pas se laisser envahir par les remises en question et les doutes sur ses compétences.

8. Savoir utiliser la technologie. Nous sommes entourés dans notre quotidien par ces nouvelles technologies. Il est donc normal que nous les utilisions en classe. Le problème, c’est justement la classe. C’est déjà génial lorsque le tableau noir monte et descend. Que demander de plus, franchement ?

Force est de reconnaître que l’enseignement est un métier diversifié et passionnant. Les jours ne se ressemblent pas, les années non plus. Les collègues apparaissent, disparaissent et vieillissent. Les moyens d’enseignement évoluent (pour le bonheur et le malheur de mes collègues et moi). Les enfants changent, grandissent et mûrissent. Mais il y a peu de métiers où on a la chance de pouvoir voir évoluer des gens, les faire progresser et les faire réfléchir sur leur comportement.

Que pensez-vous de ces 8 compétences ? Aviez-vous une autre vision de ce métier ?

2 comments on “Les 8 compétences d’un enseignant moderne”

  1. Et c’est teeeeeeeeellement vrai !!!
    Bien observé ! C’est ça notre quotidien… Parfois c’est pénible (oui franchement parfois ça l’est vraiment!), déroutant, désespérant. Et en même temps ils sont tellement touchants ces élèves. C’est aussi vrai que nous avons chance de les voir grandir et se développer… Eux aussi nous apprennent beaucoup de choses, sur nous-mêmes, sur le monde…

    Quel beau métier!
    Allez on y croit !!! Courage!

    PS: au paragraphe « maman », tu aurais pu ajouter « monsieur ! » Mes élèves se trompent même quand j’ai mis une jolie robe parfois… Ils disent que c’est parce qu’ils changent souvent d’enseignants dans la même journée…

Laisser un commentaire