Nouveau MacBook Pro ! ! !

macBook Pro

Après 3-4 semaines, il est enfin arrivé ! J’étais très impatiente, car mon ancien laptop commençait grandement à me casser les *****

Le dessin de cette semaine est encore fait depuis le MacBook Air. Le passage à l’USB-C a fait que je me retrouve maintenant à attendre les adaptateurs pour pouvoir utiliser ma tablette… 

Injections de Gonal – entre espoir et déception

Gonal-F

Le 10 septembre 2016, pour la première fois de ma vie, j’ai commencé les stimulations ovariennes avec Gonal-F. L’injection, une petite piqûre, devait se faire vers 22h durant 8-9 jours.

Cette date, a priori anodine, restera Gonal-Fgravée dans ma mémoire. Un peu douillette, très apeurée par les aiguilles, je n’ai vraiment pas fait la maligne, la première fois. Je crois que je tremblais d’un peu partout. En plus, le lieu de cette première piqûre était tout à fait singulier : les toilettes d’un hôtel (nous participions à un mariage, auquel j’étais même témoin)…

Imaginez donc la scène. Mon mari et moi enfermés dans les toilettes (femme) en plein milieu de la soirée de mariage. Heureusement pour moi, je ne pouvais pas attendre 30 minutes avant de le faire (la soirée battait son plein) et j’avais déjà bu quelques verres. J’ai donc pris mon courage à deux mains (bien aidée par le vin…), j’ai respiré un grand coup, j’ai calmé mes tremblements, j’ai pincé la peau de mon ventre et j’y ai enfoncé cette aiguille.

peur-des-piqûres

C’est drôle comme tout à coup la peur se dissipe. On sent en effet l’aiguille entrer dans cette chair qui est la nôtre et le produit injecté est indolore. Plus de peur que de mal donc. Ouf…

Les 2-3 jours suivants, je n’étais toujours pas très fière à 21h50 lorsque l’heure fatidique arrivait. Le ventre tendu et crispé, j’avançais en direction de cette chaise de torture les yeux en bas. Heureusement, malgré quelques bleus de temps en temps, je n’ai jamais eu mal. Les jours se sont donc passés sans encombre et le déclenchement avec une injection d’Ovitrelle a pu se faire 8-9 jours après.

Aujourd’hui, mon premier mois d’essai avec Gonal-F est terminé et Déçuej’ai entamé ma deuxième tournée. Quelle déception j’ai ressenti ce fameux jour de l’arrivée de mes douloureuses… J’y croyais tellement. Je pensais que ce produit magique allait enfin nous sortir de cette impasse. Mais non, c’est reparti pour un tour !

Peut-être que l’arrivée de notre petit chaton m’aidera à penser à autre chose et à être plus zen. Dans tous les cas, j’ai compris que Gonal-F n’était pas une potion magique. Ce qui doit arriver arrivera quand ce sera le moment -> Positive attitude ! :-)

Le message positif à retenir de mon expérience est que Gonal-F est absolument indolore (ou vraiment peu douloureux). Passez donc outre votre inquiétude de cette « auto-injection » et foncez !

Bonne chance à vous !

Découverte série : « Younger »

Younger

La semaine passée, je vous ai parlé des séries que j’aimerais revoir à la télévision, mais aujourd’hui, je veux vous présenter une nouvelle série découverte très récemment : « Younger ».

Younger

Le pitch est simple : Liza (Sutton Foster)une femme de 40 ans, mère et fraîchement séparée de son mari, cherche du travail dans l’édition. Comme elle n’est plus toute jeune et qu’elle a arrêté de travailler durant 15 ans pour élever sa fille, aucune entreprise ne l’engage. Sur les conseils d’une très bonne amie et sur un quiproquo, elle décide alors de se transformer en une jeune femme de 26 ans. 

Si vous êtes à la recherche d’une série légère, courte (les épisodes ne durent que 20 minutes), un peu féministe sur les bords et avec des personnages attachants, Younger est peut-être la série qu’il vous faut !

Younger a été créée par Darren Star, plus connu pour son implication dans Sex & The City et plus récemment dans 90210. La saison 3 vient tout juste de commencer aux USA. Pour le moment, aucun épisode n’est diffusé sur nos écrans, mais une sortie sur Téva est prévue le 18 octobre. Ne la manquez pas !

Même si l’histoire n’a rien d’exceptionnel, Younger est une série rafraîchissante, moderne, drôle, sans violence et sans trame politique ou policière (ce qui change…). Au fil des épisodes, on voit surtout évoluer la relation entre les personnages et leur propre développement personnel. On se prend au jeu, on commence à les aimer, à nous attacher à eux. Ils nous ressemblent un peu et vivent ce qui pourrait être notre quotidien.

A travers cette série, on découvre une femme qui, malgré sa quarantaine et son côté complètement néophyte technologiquement parlant (elle ne maîtrise absolument pas Twitter, Snapchat et Instragram), s’intègre plus ou moins parfaitement aux jeunes gens de vingt ans. Grâce à Kelsey, sa collègue, elle devient une It Girl.
Le décalage entre les deux générations fonctionne bien. Liza a même réussi à séduire un très beau jeune homme du nom de Josh. Son petit secret n’est cependant pas facile à garder et la met parfois dans des positions un peu embarrassantes. Mais je ne vais pas vous en dire plus !

Je me demande par contre, si Liza dansera ou chantera dans les prochains épisodes. Sinon, pourquoi auraient-ils embauché une chanteuse de Broadway ? L’avenir nous le dira !

Alors, tentés ?